Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le temps de chargement des pages Web : optimisez-le pour satisfaire les clients

par Julie Emett

publié dans Netvigie , temps de chargement des pages Web , commerces en ligne , e-acheteurs , satisfaction du client

Netvigie a fait une étude sur le temps de chargement des pages Web afin de savoir quel genre d’expérience les cyberconsommateurs offrent aux cybernautes. Pour les besoins de cette analyse, cette société a ciblé une période allant de janvier à juillet 2017. Pour ce qui est des commerces en ligne, elle en a choisi 50 sur le territoire français et international pour ce sondage. Les informations ci-dessous vous donneront un aperçu de ce qu’il en ressort.

On note sans surprise que si un internaute n’est pas satisfait d’un site Web, il se tournera sans hésitation vers la concurrence. En effet, les e-acheteurs s’attendent toujours à ce que leur expérience chez une enseigne soit empreinte de qualité. C’est pourquoi ils ont des critères bien arrêtés en ce qui concerne le chargement des pages. Si un e-commerce ne répond pas à leurs attentes dans ce domaine, il y a de fortes chances qu’ils aillent voir ailleurs, ce qui impactera les indicateurs clés de performance (ICP) et le taux de conversion, entre autres.

Vous le savez sans doute toutes les étapes que devront parcourir les cyberconsommateurs contribuent au processus de conversion. Il faut donc être vigilant et veiller à ce que tous les éléments du site soient conformes aux attentes de ces derniers. Alors, il est important de rendre les pages performantes et de faire des analyses afin de les optimiser. N’oubliez pas que le chiffre d’affaires dépend de la satisfaction du client. Du coup, ce sont des étapes à ne pas négliger !


 

 

L’optimisation des pages : une démarche favorisant la satisfaction les clients

L’optimisation des pages : une démarche favorisant la satisfaction les clients

Voir les commentaires

Les avis des consommateurs : peut-on s’y fier ?

par Julie Emett

publié dans e-consommateurs , avis des consommateurs , e-commerce , e-acheteurs , avis modérés

Suite à une étude qui a été entreprise par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), on a une idée sur les avis des consommateurs et leur degré de fiabilité. En effet, la question se pose souvent dans le commerce en ligne : peut-on se fier aux commentaires publiés sur Internet relatifs à un produit ou une marque en particulier ? Eh bien, cette analyse peut nous éclairer à ce sujet.

En effet, le rapport montre que 35 % des opinions qui sont diffusés ne sont pas fiables. C’est très embêtant, car il y a pas moins de 74 % des internautes qui s’y fient pour déterminer s’il faut valider un achat ou y renoncer. Cela concerne notamment les secteurs de la mode, l’électroménager, l’automobile ainsi que l’hôtellerie.

Qui publie de faux avis ? Eh bien, la plupart du temps, ce sont les concurrents des enseignes qui ne la jouent pas réglo et passent par ce genre de pratique. Conséquence, si les commentaires sont négatifs, les e-acheteurs potentiels auront tendance à renoncer à poursuivre leurs achats, ce qui entraînera des abandons de panier et une chute dans les ventes.

D’un autre côté, les consommateurs seront aussi victimes des avis modérés, car si c’est positif et qu’ils sont convaincus de poursuivre leurs parcours d’achat jusqu’à la validation de la commande, ils peuvent se retrouver avec un produit défectueux.

La seule façon, pour le moment, de se protéger contre ces faux commentaires (même ceux affichant la certification NF Z 74-501) est de rester vigilant, du moins jusqu’au 1er janvier 2018. Eh oui, à partir de cette date, les e-consommateurs pourront voir des avis consommateurs accompagnés d’infos pertinentes.

 

L’impact des faux avis consommateurs sur les acteurs de l’e-commerce

L’impact des faux avis consommateurs sur les acteurs de l’e-commerce

Voir les commentaires

Microtransaction : réglez vos e-achats via cette méthode

par Julie Emett

publié dans microtransactions , méthode de paiement , SMS+ , achats en ligne , opérateur mobile , identification bancaire

Connaissez-vous la microtransaction ? Si ce n’est pas le cas, vous en aurez un aperçu en parcourant ce billet. Pour faire court, il s’agit d’une méthode de paiement dont le but est de simplifier le parcours d’achat des cyberconsommateurs souhaitant se procurer des produits numériques de faibles valeurs.

Par exemple, grâce aux solutions de paiement SMS+ et Internet+, vous serez en mesure de participer aux votes en ligne organisés par des émissions télévisées. Les fans de films en streaming pourront également essayer ces moyens de règlement pour s’adonner au visionnage de longs métrages sans restriction. Ensuite, les amateurs de sports seront capables de suivre aisément les actualités de ce domaine, entre autres.

 

Bien entendu, le micropaiement implique de suivre quelques procédures, mais rien de bien compliqué. Contrairement aux modes de déboursement traditionnels, opter pour les formules susmentionnées ne requiert aucune saisie d’identification bancaire ni de données personnelles.

 

En revanche, il est impératif de s’inscrire auprès d’un opérateur mobile ou FAI (fournisseur d’accès Internet). Cette démarche permettra d’accéder aux factures et ainsi de garder un œil sur les dépenses mensuelles occasionnées.

Une fois cette étape achevée, rendez-vous sur les sites marchands et ne vous inquiétez pas, votre navigation sera anonyme. Puis, lorsque viendra le moment de valider votre acquisition, cela se fera en un tournemain via l’envoi d’un message codé à l’éditeur de l’article à acquérir.

 

Pour ce qui est de la facturation, un prélèvement sur votre relevé mensuel s’effectuera automatiquement. Ainsi, si vous souhaitez réaliser des achats en ligne en faisant usage des moyens de micropaiement SMS+ et Internet+, n’hésitez pas, car c’est fort avantageux.

 

 

 

Internet+ et SMS+ : ces formules de facturation simplifieront vos e-achats

Internet+ et SMS+ : ces formules de facturation simplifieront vos e-achats

Voir les commentaires

L’optimisation de l’expérience client : un défi pour les e-commerçants

par Julie Emett

publié dans expérience client , e-commerce , achats en ligne , mobile , smartphone , e-achats , intelligence artificielle

Nombreux sont les consommateurs qui souhaitent faire des e-achats dans des conditions optimales. De ce fait, pour favoriser l’optimisation de l’expérience client, les marques peuvent avoir recours aux technologies innovantes, à l’intelligence artificielle ou encore à la réalité augmentée. En outre, il leur est aussi possible d’utiliser les données personnelles des internautes pour avoir une idée de leurs attentes. 

Le grand défi des cybermarchands est donc d’attirer et de fidéliser les consommateurs. Certes, ce n’est pas facile mais, selon Adobe et Goldsmiths, ce n’est pas impossible. Pour y parvenir, des stratégies marketing sont requises, ce qui permettra aux enseignes de se démarquer de la concurrence. Ils seront donc en mesure de proposer des expériences surprenantes et engageantes à leurs clients. Conséquemment, en proposant un parcours d’achat personnalisé à ces derniers et en répondant à leurs besoins, les marques auront toutes les chances de les fidéliser.

Bien entendu, comme mentionné plus haut, pour satisfaire les consommateurs, il faut d’abord connaître leurs attentes. Pour ce faire, il est possible de piocher des infos pertinentes dans leurs données. David Burnand, Enterprise Marketing Director, chez Adobe EMEA évoque aussi cette pratique comme une démarche efficace permettant d’analyser le comportement des clients.

La satisfaction des cyberacheteurs implique aussi une présence permanente des e-marchands sur diverses plateformes ou supports. L’intelligence artificielle peut être une bonne alliée dans ce genre de cas, notamment pour optimiser l’expérience client en termes de rapidité et d’efficacité. Si par exemple, un e-acheteur a besoin d’aide, il pourra alors en trouver rapidement. Ainsi, on note que le parcours d’achat peut être optimisé et les e-marchands en sortiront gagnants, car cela servira, entre autres, à fidéliser les clients.

 

L’expérience client peut être optimisée !

L’expérience client peut être optimisée !

Voir les commentaires

Les applications payantes téléchargées par les Français : bilan…

par Julie Emett

publié dans applications payantes , jeux vidéo , applis de rencontre , e-commerce , achats en ligne , France

La société App Annie a fait une étude pour « Le Figaro » sur le nombre d’applications payantes qui sont téléchargées par les Français. Il en ressort que le chiffre d’affaires dans ce secteur a atteint 460 millions d’euros en 2016. Il va sans dire qu’en 2017, ce sera beaucoup plus conséquent. D’ailleurs, si l’on considère celles qui ont la préférence des mobinautes de l’Hexagone, on note que les jeux vidéo ainsi que les applis de rencontre sont les plus prisés.

 

En effet, les applications mobiles ont la côte à travers le monde car elles représentent un marché de 30 milliards d’euros. C’est vrai qu’en comparaison, celui des Français, avec ses 460 millions d’euros, n’est qu’une partie de ce grand nombre, mais il est en plein essor en France. Eh oui, cette somme représente toutes les dépenses relatives aux achats d’applications mensuelles, entre autres, qui ont eu lieu sur l’App Store et le Play Store.

 

Bien entendu, les acquisitions de ce genre permettent aux développeurs d’applications de se frotter les mains. Ainsi, en cette année 2017, ils ont récolté 655 millions d’euros. Cela indique qu’il y a eu une augmentation de 42 % par rapport à l’année dernière. Ensuite, il est à noter qu’Apple ainsi que Google récoltent de leur côté, une commission allant de 15 à 30 % sur un achat effectué sur leur store respectif.  

 

Comme mentionné plus haut, si l’on tient compte des achats d’applis effectués, que ce soit sur Facebook ou d’autres store, les Français ont une préférence pour les jeux vidéo et les applications de rencontre comme Adopte un mec ou encore Tinder.

 

 

Tendance : les Français et les applis payantes

Tendance : les Français et les applis payantes

Voir les commentaires

L’intelligence artificielle est-elle adoptée par les e-commerçants ?

par Julie Emett

publié dans e-commerce , innovation numérique , cybercommerçants , L’intelligence artificielle

De nos jours, l’intégration de l’intelligence artificielle dans les e-commerces est de plus en plus fréquente. En effet, sur 200 e-marchands sondés par SLI Systems pour les besoins de ce sondage sur cette nouvelle technologie, 16 % l’ont déjà adopté et 20 % pensent le faire prochainement. Il y a aussi quelques cybercommerçants (18 %) qui ne sont pas pressés d’ajouter ces nouveautés dans leurs stratégies marketing. Selon ce rapport, l’adoption de l’intelligence artificielle implique l’usage de plusieurs outils comme les chatbots ou encore la réalité augmentée. On voit donc que l’innovation numérique intéresse les cybermarchands, mais 13 % d’entre eux souhaitent développer leurs propres solutions, alors que 60 % envisagent d’utiliser celles déjà mises en avant sur le marché. Il y en a même (27 %) qui pensent qu’une combinaison de ces deux options serait bien plus pratique !

 

Les cybercommerçants et leurs opinions sur l’intelligence artificielle

Les cybercommerçants et leurs opinions sur l’intelligence artificielle

Voir les commentaires

Commerce mobile : bilan dans l’Hexagone…

par Julie Emett

publié dans commerce mobile , france , smartphone , m-commerce

Comscore a fait une analyse sur le commerce mobile en France et il en ressort que les mobinautes passent 2 heures et 15 minutes à naviguer en ligne sur le portable chaque jour. Grâce à ce temps accordé à la navigation sur le Web via cet appareil, les habitants de ce pays contribuent donc à le classer au 4e rang parmi ceux abritant des utilisateurs mobile.

Toutefois, en se référant à son panel mobile qu’il a récemment lancé en France, Comscore en conclut que le mobile only n’a pas encore pris ses marques dans le quotidien des mobinautes. On note d’ailleurs qu’il n’y a que 6 % des Français qui se servent de leur smartphone pour se rendre sur la Toile malgré le fait qu’en 2016, cet appareil a été considéré comme le premier écran de connexion.

Il faut dire qu’il y a de nombreux sites en ligne, notamment les plateformes marchandes.  Pour y accéder, l’ordinateur est le canal le plus utilisé. En revanche, c’est par le biais du mobile que les mobinautes se connectent aux réseaux sociaux ou encore aux messageries instantanées.

On note également que la part d’achats effectués à partir du mobile est de 17 % seulement en France alors qu’aux États-Unis, elle affiche un taux de 39 %. Pourquoi un chiffre si peu élevé ? Eh bien, on peut considérer le fait que les e-commerçants les plus en vogue autour de la planète ne sont pas français, à l’instar d’Amazon, d’eBay ou encore d’Alibaba. Toutefois, ce n’est pas pour autant que le m-commerce en France ne va pas faire des bonds. Comscore est optimiste et croit en son potentiel !

 

 

 

France : comment se porte le commerce mobile ?

France : comment se porte le commerce mobile ?

Voir les commentaires

Les avantages du micropaiement…

par Julie Emett

publié dans e-commerce , microtransactions , achats en ligne , mobile , smartphone , e-achats , sms+ , micropaiement

Les consommateurs utilisant les méthodes de micropaiement SMS+ et Internet+ sont en mesure de profiter des nombreux avantages qu’entraînent ces dispositifs. Ces derniers sont de bonnes alternatives aux modes de facturation traditionnels. Ainsi pour en profiter, il est possible d’utiliser des appareils connectés tels que l’ordinateur portable, la tablette ou le mobile.

Personnellement, lorsque je dois faire des acquisitions sur le Net pour me procurer des contenus tels que des jeux Java, sonneries, logos et fonds d’écran, entre autres, j’ai une préférence pour mon smartphone. Cet appareil me permet de naviguer aisément sur les sites marchands et, ce que j’apprécie le plus, c’est de pouvoir le faire en gardant l’anonymat.

En effet, la réalisation des micropaiements ne requiert en aucune façon la saisie des données confidentielles. Idem pour l’identification bancaire, qui ne sera pas non plus exigée, ce qui pour moi est un grand soulagement. Eh oui, de cette façon, je peux suivre un parcours client optimal. En effet, pour valider les acquisitions, je peux simplement envoyer un message codé à l’éditeur de l’article que j’ai choisi. Il n’y a donc aucune procédure compliquée telle que le remplissage de fiches interminables.

En définitive, opter pour le micropaiement, c’est miser sur la simplicité, profiter d’un parcours client hautement sécurisé et pouvoir suivre les dépenses mensuelles via votre compte chez un opérateur de réseau mobile. Voici donc quelques avantages découlant de l’usage de cette méthode de déboursement. Donc, si vous avez envie de l’essayer, n’hésitez pas à vous enregistrer auprès d’Orange, SFR, Free ou Bouygues Telecom et lancez-vous !

 

 

 

Le micropaiement comporte de nombreux avantages

Le micropaiement comporte de nombreux avantages

Voir les commentaires

L’expérience client : optimisez-la via de simples stratégies

par Julie Emett

publié dans e-commerce , microtransactions , achats en ligne , smartphone , stratégie commerciale , habitudes de consommation , expérience client

Envie de réussir votre stratégie commerciale ? Dans ce cas, il est important de miser sur une expérience client optimale. Effectivement, la satisfaction de votre clientèle doit passer avant tout. Peut-être a-t-elle besoin d’assistance pour commander ou alors souhaite-t-elle faire parvenir une requête à votre service après-vente ? Quoi qu’il en soit, il vous faut mettre tout en œuvre afin de répondre aux attentes des consommateurs. Pour se faire, il y a diverses façons de procéder.

Pour commencer, il va de soi que, pour satisfaire des clients, il faut au moins connaître leurs attentes. Afin d’y parvenir, vous pouvez examiner leurs préférences d’achat ou leurs habitudes de consommation. Il vous est également possible de recueillir des informations pertinentes à leur sujet, par exemple, en leur demandant de remplir un questionnaire de satisfaction. Vous pouvez aussi analyser les données qui ont été enregistrées sous leur profil client. 

Il est clair que chaque client a des besoins bien distincts. Par conséquent, vous devez adapter vos offres selon les attentes de chacun d’entre eux. Vous pouvez par exemple diffuser des pubs qui répondent spécifiquement à celles d’un acheteur en particulier. Il vous est aussi possible d’envoyer des courriels personnalisés avec des informations répondant à une requête spécifique.

Afin de fidéliser vos clients, il y a différentes techniques que vous pouvez appliquer. L’une d’entre elles peut être l’offre de cadeaux. Là encore, en vous basant sur le comportement d’achat, vous pouvez personnaliser ce type d’attention. Par exemple, l’expérience client peut grandement être optimisée grâce aux promos, aux prix réduits ou encore aux produits offerts. 

Légende :

Personnaliser l’expérience client afin d’attirer et de fidéliser les consommateurs

Personnaliser l’expérience client afin d’attirer et de fidéliser les consommateurs

Voir les commentaires

Navigation sur Internet via le mobile : optimisez la vitesse de chargement…

par Julie Emett

publié dans e-commerce , temps de chargement , navigation , mobile , france

Le temps d’attente lors de la navigation sur Internet est un critère affectant les visites des utilisateurs mobile. Ainsi, lorsque l’on considère les analyses faites par Google durant le mois d’août, on note que les Français ont fait beaucoup plus de recherches via leur mobile que leur ordinateur. Du coup, ce moteur de recherche souligne qu’il est important d’optimiser le temps de chargement sur ce support.

Ainsi, il est important de faire en sorte de bien optimiser cette facette de l’e-commerce afin d’avoir une stratégie marketing qui marche, notamment sur mobile. En résumé, il faut miser sur la vitesse car, selon le rapport de Google, la moitié des utilisateurs sont prêts à renoncer à leur visite sur une page qui ne s’affiche pas dans un chrono de 3 secondes.

Cette étude montre aussi que sur les 15 pays européens analysés, incluant la France, la vitesse de chargement d’un site mobile est de 9 secondes en moyenne. Cela indique que c’est beaucoup plus long que ce que pourraient espérer les utilisateurs du Web mobile. Selon ce rapport, l’Hexagone se classe en 7e position dans cette liste avec un temps de chargement en moyenne de 8.8 secondes.

On note également qu’en France, la vitesse de chargement est mesurée par rapport aux sites qui sont visités. Par exemple, on a les plateformes de petites annonces qui sont en tête car, pour y accéder, ça prend moins de temps contrairement aux sites mettant en vente des produits de consommation. Par conséquent, si vous avez envie de limiter les abandons de visite sur votre portail d’e-commerce, ne négligez pas l’optimisation du temps de chargement.

 


 

e-commerce – optimisez le temps de chargement…

e-commerce – optimisez le temps de chargement…

Voir les commentaires

Les firmes et leur obsession à satisfaire leurs clients…

par Julie Emett

publié dans réseaux sociaux , parcours client , e-commerce , satisfaction client

Le saviez-vous ? La plupart des firmes souhaitent plus que tout satisfaire leurs clients. En effet, c’est ce vers quoi elles tournent leur attention constamment, notamment lorsqu’elles mettent en place diverses stratégies de communication. D’ailleurs, à ce propos, les réseaux sociaux sont de bons alliés, car via ces plateformes d’échanges, il est possible pour les consommateurs de faire connaître leur opinion aux enseignes (satisfaction ou mécontentement) et ils s’attendent bien entendu à une réactivité. Ainsi, les e-commerces sont donc prompts à solutionner tous les problèmes qui pourraient survenir et au final, cela leur est profitable. Ils optimiseront le parcours client, et par la même occasion, fidéliseront ces derniers.

 

Quand les firmes se démènent pour plaire aux clients…

Quand les firmes se démènent pour plaire aux clients…

Voir les commentaires

L’e-commerce affiche un chiffre d’affaires élevé au 2e trimestre de 2017

par Julie Emett

publié dans e-commerce , achats en ligne , mobile , soldes , fevad , commerce en ligne

La Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) a fait une analyse sur ce secteur en se basant sur le 2e trimestre de cette année 2017, et voici ce qu’il en ressort :

  • Les achats en ligne ont grimpé de 11 %.
  • Le domaine vestimentaire affiche un plus grand nombre de ventes (notamment par les femmes).
  • Le budget de l’e-acheteur a grimpé de 100 euros en 2 ans.
  • Le mobile a joué un grand rôle dans la hausse des ventes, notamment durant la période des soldes.

Telles sont quelques-unes des infos que nous pouvons noter concernant le commerce en ligne et les raisons expliquant l’augmentation du chiffre d’affaires dans ce secteur.

 

 

Les achats en ligne sont en hausse pour le 2e trimestre de 2017

Les achats en ligne sont en hausse pour le 2e trimestre de 2017

Voir les commentaires

Achats en ligne : connaissez-vous le SMS+ ?

par Julie Emett

publié dans e-achats , micropaiement , sms+ , mobile , achats en ligne , microtransactions , identification bancaire

Lorsque vous faites des achats en ligne, vous avez désormais la possibilité de passer les diverses procédures longues et compliquées propres aux modes de facturation traditionnels. En effet, si vous essayez la solution de micropaiement SMS+ par exemple, vous serez en mesure de mettre la main sur des produits numériques à bas prix facilement.

La rapidité plaît aux cyberacheteurs.

Eh oui, ce n’est pas agréable de perdre du temps en ligne en remplissage de fiches interminables. C’est pour cette raison que le SMS+ est efficace. Il permet de s’approprier des contenus ludiques pour mobile tels que des jeux ou encore des sonneries suite à l’envoi d’un texto codé.

Qu’en est-il de la sécurité de cette méthode de déboursement ?

Les cyberacheteurs bénéficieront d’un parcours d’achat hautement sécurisé, ce qui implique qu’ils ne courront pas de risques sur le Net. D’ailleurs, ci-dessous vous pourrez avoir un aperçu des multiples avantages résultant des microtransactions :

  • La navigation sur le site se fera anonymement
  • Les données personnelles ne seront pas divulguées à des tiers
  • L’identification bancaire ne sera pas requise
  • Le règlement des montants s’effectuera par prélèvement forfaitaire
  • Un suivi des dépenses pourra être fait

Ainsi, le moyen de micropaiement SMS+ peut être un allié pour le mobinaute et si vous faites partie des friands de films en streaming ou encore de logos par exemple, il vous suffit de vous enregistrer auprès d’un opérateur téléphonique en France. Ce faisant, vous serez éligible pour ce type de microtransactions novatrices. À vous les multiples produits ludiques ! 

 

SMS + : faites-en usage pour simplifier vos e-achats

SMS + : faites-en usage pour simplifier vos e-achats

Voir les commentaires

Commerce en ligne : les magasins physiques leur sont utiles !

par Julie Emett

publié dans commerce en ligne , France , avis clients , consommateur , points de vente , achat en magasin , Click and Collect , boutique physiqu

Il est incontestable que le commerce en ligne est la tendance de demain. Toutefois, avec pas moins de 204 000 sites de vente actifs en France, la concurrence est rude et pour attirer les clients, notamment via les moteurs de recherche, cela demande beaucoup d’efforts.  

Face à cette situation, les e-marchands peuvent recourir aux magasins physiques. Comment ? Il faut jouer la carte de l’expérience. Eh oui, les consommateurs préfèrent toucher les produits avant de les commander et c’est normal. Du coup, à l’instar d’Amazon ou de Spartoo, ce serait favorable d’avoir des points de vente à travers le pays. Cela favoriserait aussi les interactions humaines et sociales. Cette pratique n’exclut en rien l’expérience en ligne, car le consommateur pourra d’abord se renseigner sur le Web sur un produit en lisant les avis clients avant de se rendre en boutique pour se l’offrir.

D’ailleurs, il est aussi possible de commander en ligne et de récupérer l’achat en magasin. C’est une autre méthode appelée Click and Collect, qui semble gagner du terrain dans le monde du commerce en ligne. Les clients peuvent également se rendre directement en boutiques afin de faire des retours et ils auront ainsi la possibilité d’échanger leurs acquisitions, et pourquoi pas, d’en faire encore plus.

Il ne faut pas oublier que nous vivons à l’ère du numérique et du coup, le mobile est de plus en plus utilisé dans le commerce en ligne. Il permet aux consommateurs de recueillir les opinions d’autres clients, de connaître les bons plans ainsi que les bonnes adresses à ne pas manquer, notamment celles des points de vente à proximité.

Ainsi, on note que le fait d’avoir une boutique physique est un bon complément au commerce électronique. Cela peut les démarquer des autres e-commerçants.

 

 

Quand les boutiques physiques et les e-commerces font la paire…

Quand les boutiques physiques et les e-commerces font la paire…

Voir les commentaires

Le SMS retargeting est utile diminuer l’abandon de panier

par Julie Emett

publié dans e-commerce , achats en ligne , smartphone , sms , retargeting , stratégies commerciales

Nombreuses sont les enseignes qui font face à un inconvénient de taille : l’abandon de panier. En effet, c’est un phénomène courant, mais pas de panique ! Il y a toujours moyen de ramener les e-acheteurs déserteurs. Pour cela, il faut faire un reciblage publicitaire ou utiliser le SMS retargeting. Cela consiste à utiliser les informations qui sont enregistrées dans la base de données d’un site commercial concernant un client en particulier et ensuite de le recontacter par un texto.

Comment cela se passe-t-il généralement ? Eh bien, si l’on prend l’exemple de Wellpack, on voit qu’il a pas moins de 13 millions de numéros mobile dans sa base de données. Du coup, pour contacter les clients, il utilise des SMS personnalisés pour les relancer. Bien sûr, il a en amont, identifié les infos de chaque client via un système de cookies. Si le destinataire accepte le message de relance et clique sur le lien qu’il contient, il sera redirigé vers la plateforme de l’annonceur. Ce dernier pourra ainsi saisir l’occasion pour inciter le client à commander.

C’est vrai que le fait de voir des ajouts réguliers dans le panier d’un client, c’est satisfaisant pour l’e-commerçant. Toutefois, c’est une autre paire de manches de l’inciter à valider les acquisitions de ces produits choisis. Certes, dans le monde de l’e-commerce, on peut utiliser diverses stratégies commerciales pour relancer les clients comme les emails. Cependant, l’envoi du SMS n’est pas vu comme du SPAM, comme c’est le cas pour le courriel. Du coup, c’est efficace, car les lecteurs n’y sont pas hostiles.      

 

 

Pour relancer les clients, le reciblage par SMS est efficace

Pour relancer les clients, le reciblage par SMS est efficace

Voir les commentaires

Millenials : les réseaux sociaux attirent ce type de consommateur

par Julie Emett

publié dans réseaux sociaux , millennials , OpinionWay , applis

Pour satisfaire les attentes des clients, notamment les millennials, les marques misent de plus en plus sur les innovations numériques. Par exemple, on note que désormais, les réseaux sociaux sont des lieux où les achats peuvent se faire directement. D’ailleurs, on y trouve même des boutons dédiés à l’achat. Eh oui, Facebook, Instagram et même Pinterest ont intégré ces facilités sur leur plateforme d’échange. Avec ces outils, c’est sans surprise que l’on constate que les habitudes des acheteurs français changent.

Il y a également des applis telles que Facebook Messenger ou WhatsApp qui simplifient grandement les e-achats. Il faut aussi dire que les millenials sont quelque peu mécontents de leurs expériences dans les magasins physiques. En effet, alors qu’en ligne, il leur suffit de presser quelques touches pour valider un achat en quelques secondes, ils déplorent de devoir perdre du temps dans les files d’attente des boutiques. Certes, les enseignes ont noté cette opinion défavorable et s’évertuent à y remédier.

Selon OpinionWay qui nous rapporte ces faits, bientôt l’envoi des messages et les acquisitions directement via les plateformes d’échange pourraient intégrer les tendances de l’e-commerce de demain. C’est vrai que l’évolution dans ce domaine est constante, car les marques utilisent divers moyens pour répondre aux exigences de la clientèle. Par exemple, certaines firmes placent des casiers dans les centres commerciaux, les gares et d’autres lieux de passage. Pour d’autres marques, le développement implique le paiement par plaque d’immatriculation…

L’important, c’est de satisfaire les demandes des clients, en l’occurrence les millenials. En effet, ces derniers apprécieraient d’avoir diverses activités à pratiquer dans les magasins, de pouvoir se restaurer sur place, par exemple. Un peu comme l’Express Urban Life, un concept novateur qui a vu le jour grâce à Carrefour. 

 

 

Les achats sur les réseaux sociaux sont prisés par les millenials

Les achats sur les réseaux sociaux sont prisés par les millenials

Voir les commentaires

e-commerce : utilisez le SMS marketing pour attirer les clients

par Julie Emett

publié dans SMS marketing , e-commerc , pratiques SEO

Si vous avez un e-commerce et que vous avez envie d’y voir affluer les clients, il vous faut une bonne stratégie commerciale. Pour ce faire, vous pouvez utiliser différents moyens. Dans l’immédiat, nous allons mettre l’accent sur le SMS marketing, une méthode qui peut permettre à votre affaire de prendre son envol.

Pour commencer, il faut savoir qu’il y a des règles à respecter lorsque vous décidez d’employer cet outil. Afin de toucher votre clientèle grâce à vos messages, il faudra qu’ils soient courts et précis. En général, la longueur standard d’un texto est de 160 caractères. Si vous respectez cela, l’information que vous souhaitez transmettre fera probablement mouche. Au cas contraire, si le contenu est trop long, les destinataires risquent de passer à côté d’une information pertinente.

En ce qui a trait au contenu de votre message, justement, il est important de le peaufiner. Enlevez les coquilles, car les erreurs d’orthographe sont impardonnables. Elles entacheront votre marque et vous ne serez pas perçu comme un professionnel. De ce fait, examinez les textes avant de les envoyer et surtout, évitez les abréviations.

Comme pour toutes les pratiques SEO (optimisation pour les moteurs de recherche), il faut inclure de bons mots clés dans vos messages. Si vous optimisez vos contenus de cette façon, cela vous sera favorable. Qui plus est, si vous mettez l’accent sur les éléments importants du texto en jouant avec les polices, ce sera aussi un bon moyen d’attirer l’attention des consommateurs. Voici donc des astuces qui vous seront utiles lorsque vous établirez votre stratégie marketing. À vous de jouer !

e-commerce : pensez au SMS marketing 

e-commerce : pensez au SMS marketing 

Voir les commentaires

Micropaiements : cette méthode a changé mes habitudes d’achats en ligne !

par Julie Emett

publié dans SMS+ , internet+ , appareil connecté , micropaiements , jeux mobile , microtransaction

Le saviez-vous ? En réalisant des micropaiements via les formules SMS+ ou Internet+, il vous est possible de valider vos e-achats de manière simple et rapide ! En effet, ces moyens de facturation sont efficaces et s’adaptent aux besoins des e-consommateurs.

D’ailleurs, c’est pour cette raison que j’ai moi-même opté pour cette méthode de règlement en ligne. Cela me permet, entre autres, de gagner du temps sur les sites marchands, car je n’ai pas de fiches interminables à remplir et encore moins des procédures compliquées à suivre. Il me suffit d’utiliser mon appareil connecté et de procéder à l’acquisition du contenu qui me plaît en envoyant un message codé à son éditeur. Eh oui, c’est aussi simple que ça !

J’ai aussi été surprise de l’efficacité de ce procédé lorsque je l’ai découvert. Ensuite avec le temps, j’ai compris que j’avais vraiment de gros avantages avec la microtransaction, hormis ceux déjà mentionnés. Je peux faire mes achats sur les plateformes marchands sans avoir à divulguer mon identité via mes coordonnées et cela me satisfait grandement. Pour ce qui est de l’identification bancaire, je dois avouer que j’ai toujours rechigné à la saisir sur des portails de vente, même si ceux-ci étaient fiables. Eh oui, on ne sait jamais avec les hackers qui rôdent en ligne…

Du coup, lorsque j’ai essayé le micropaiement et que j’ai constaté que je n’avais pas à passer par cette étape, cela m’a soulagé et m’a motivé encore plus à adopter cette solution de déboursement. Aujourd’hui donc, lorsque j’ai envie de m’offrir des jeux mobile, logos, sonneries, ou d’autres contenus ludiques, je passe par cette méthode. C’est devenu un allié qui rend mon parcours d’achat fort agréable et je ne peux que vous le recommander !

 

 

Les avantages du micropaiement

Les avantages du micropaiement

Voir les commentaires

Achats de fournitures scolaires : neufs ou d’occasion ?

par Julie Emett

publié dans Achats , fournitures scolaires , neufs , d’occasion

Nombreux sont les Français qui ont fait des achats de fournitures scolaires pour la rentrée 2017, que ce soit en ligne ou dans les magasins physiques. Eh bien, selon une étude faite par la firme YouGov pour le site de e-commerce Ebay, les articles de seconde main n’étaient pas très prisés. En effet, seulement 6 % des consommateurs ont opté pour ce type d’acquisition. Pour les autres, le matériel neuf avait leur préférence.

 

Selon le rapport de cette société, ce choix repose sur une raison principale : l’hésitation à utiliser des produits déjà employés par d’autres… Cela peut être des objets aussi bien que des habits. Une autre raison avancée est le fait d’être déçu suite à l’acquisition des items de seconde main. D’un autre côté, il y a des personnes pour qui cette option est la bienvenue, car cela leur permet de faire des économies.

Pour ce qui est des articles d’occasion qui se trouvent en tête de liste, on retrouve les vêtements ainsi que les livres, suivis des trousses, des cahiers de même que des crayons. De nombreux autres produits ont été achetés et dans la liste des moins prisés, on note la présence des chaussures et des cartables. 

Les consommateurs français trouvent-ils ces articles d’occasion en cherchant sur le Net ou alors dans les magasins physiques ? Eh bien, des deux façons. En fait, leur premier réflexe est de faire des achats en ligne (ce qui est peu surprenant). Ensuite, ils cherchent dans les vide-greniers, les brocantes ou encore les boutiques, entre autres.

 

 

Produits d’occasion : découvrez ce qu’en pensent les Français 

Produits d’occasion : découvrez ce qu’en pensent les Français 

Voir les commentaires

Consommateurs français : qu’attendent-ils de l’e-shopping ?

par Julie Emett

publié dans consommateurs français , frais de livraison , réseaux sociaux , click and collect , abandons de paniers

Une analyse a été faite par Adyen afin de comprendre les attentes des consommateurs français, notamment en ce qui a trait à leurs expériences sur les sites de vente. Il est sans conteste que l’e-achat est fort avantageux, car ils ont la possibilité de commander en seulement un clic et n’importe quand.

Toutefois, concernant la livraison, c’est une autre histoire. En effet, ils sont au moins 81 % à affirmer avoir déjà abandonné leur panier parce que les frais de livraison ne leur convenaient pas. Pour la majorité des e-acheteurs, 5 euros est la somme maximale qu’ils sont prêts à débourser pour être livrés. En revanche, il y en a d’autres qui sont plus exigeants et refusent d’aller de l’avant s’ils doivent payer pour être livrés.

Les achats via les réseaux sociaux séduisent-ils beaucoup de Français ? Eh bien, non ! Seuls 30 % d’entre eux sont déjà passés par ce canal pour se procurer un produit en ligne.

Selon le rapport de l’étude faite par Adyen, 81 % des consommateurs de l’Hexagone souhaitent d’abord vérifier si un article est dispo en ligne avant de se rendre en magasin. Dans cette optique, recevoir des alertes mobile est d’ailleurs appréciés par au moins 64 % d’entre eux. Le click and collect affiche aussi un grand nombre d’utilisateurs, soit 63 %.

Bilan : on note que la plupart des acheteurs favorisent les boutiques physiques. L’interaction avec un vendeur est l’une des raisons derrière ce choix. Pour d’autres, c’est parce qu’ils ont la possibilité de comparer les articles. Certes, il y a des inconvénients comme les files d’attente, entre autres, mais d’un autre côté, l’e-commerce affiche aussi des abandons de paniers comme le code de réduction en panne…

 

Expérience client : quelles sont les attentes des Français ?

Expérience client : quelles sont les attentes des Français ?

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>